Dernières nouvelles
Accueil / Cycle 2 / Bye bye MHM
abandon méthode mhm

Bye bye MHM

Cette publication sur Instagram a suscité beaucoup de réactions. Du coup, j’ai décidé de la partager ici pour ceux qui ne me suivent pas sur ce réseau social. N’hésitez donc pas à me donner votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Vous l’aurez donc compris, malgré mon récent partage du cahier des nombres et réinvestissement, c’est fini… Après plus d’un an d’application de cette méthode en CP et sur tout le cycle 2 dans mon école, nous avons décidé de cesser de l’utiliser.

Nous n’en sommes pas satisfaits, même s’il y a d’excellentes idées de manipulations. Nous avons tenté dans un premier temps de réadapter la méthode ” à notre sauce ” mais toujours des insatisfactions.

MHM, les raisons de l’abandon

En quelques points, voici les raisons de notre ” abandon” :

  • beaucoup de manipulations, trop peut-être (pas toujours évident de s’assurer que l’ensemble des élèves soient actifs dans leur apprentissage)
  • un suivi individuel compliqué, l’identification de certaines difficultés plus tardive
  • les enfants ne comprennent pas toujours clairement ce qu’ils sont en train d’apprendre
  • des notions abordées de temps en temps dans l’année, on passe souvent du coq à l’âne, en laissant une notion pendant plusieurs semaines
  • trop peu d’automatisation des apprentissages
  • l’abstraction des notions est trop tardive, les collègues de cycle 3 n’ont jamais eu autant de mal à les faire entrer dans l abstraction
  • beaucoup d’exercices ne demandent pas de recherche ni réflexion, d’un niveau assez ‘bas’ (et je dis cela en enseignant dans un milieu défavorisé, en difficulté scolaire et sociale)
illustration mhm

Conclusion

Malgré tout, je suis ravie de cette expérience qui a enrichi mes débuts de séances à l’oral, avec plein de petits jeux de calculs rapides et intéressants.
Je garderai probablement des petites choses de cette méthode, tout comme j’ai gardé beaucoup d astuces et de jeux d’Ermel. Mais aujourd’hui, je préfère aborder une notion après l’autre, construire mes exercices en insérant quelques phases de manipulation mais en approfondissant davantage.

De toute façon, je crois que notre circonscription va bientôt nous imposer une autre méthode…

Et vous ? En êtes vous réellement satisfaits ?

Ceci pourrait vous intéresser

Cartland exemple photo

De retour #2

Alors voilà, j’ai décidé de reprendre la plume pour vous parler d’un petit coup de …

Un commentaire

  1. très satisfaite… et je ne retrouve ma pratique dans aucune des raisons de votre abandon, surtout, surtout pour le cycle 3. Il ne m’a jamais été aussi facile de faire comprendre les décimaux, et les faire comprendre en notion mathématique, pas en trucs et astuces de PE. Même chose pour les fractions, et surtout les passages fractions –>fractions décimales –>décimaux. En géométrie, les élèves ont enfin une idée claire des propriétés différentes, et avancent d’eux-même des “un carré est un losange particulier”, sans qu’on est à leur asséner.
    Le rebrassage demande du lâcher prise certes, mais pas tant que ça. Le travail de groupe (ateliers notamment) n’est pas si fréquent, et j’en ajoute même, afin de pouvoir bosser en médiation pédagogique plus souvent. Les jeux n’interviennent que rarement, je les ajoute aux plans de travail ensuite, etc.
    La manipulation est variée, et apporte aussi des possibilités différentes de celles habituelles, j’y ajoute des idées de Maths en vie.
    Et enfin, pour le niveau “bas” des exercices, quand on a bien lu le livre de la méthode avant de se lancer, on comprend l’intérêt par exemple de ne pas paumer les élèves dans les problèmes avec des calculs compliqués afin de se focaliser sur les procédures et la réflexion, et c’est la même chose dans tout.
    Rien n’empêche d’ajouter quelques calculs par ailleurs (j’ai des ceintures de calcul et de table).
    A chaque période, j’ai plus d’élèves qui ont compris les notions abordées que les années précédentes; c’est le groupe classe dans son ensemble qui progresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *