La poésie en CM2

ennui bailler emoticonQui n’a jamais surpris ses élèves s’ennuyer profondément après une énième récitation d’une même poésie le même jour ? Et quel prof n’a jamais baillé après la dixième récitation de la journée ? Avouez que c’est ennuyant pour nous et pour eux !

 

Voici un petit moyen pour travailler la poésie sans perdre de temps et sans piquer du nez !

Pourquoi imposer une poésie ? En CM2, les enfants deviennent grands et ne demandent qu’à être considérés en tant que tels. Cela tombe bien puisque le programme étant chargé en CM2, ils vont gérer seuls cette matière. Je leur ai donc annoncé qu’ils avaient 10 poésies à apprendre dans l’année. En voici le déroulement :

 

  • Je laisse un classeur au fond de la classe rempli de poésies abordables, ils en choisissent une (en générale, la plus courte !) et la prenne. Charivari a créé des listes dans lesquelles les poésies sont classées en fonction de leur longueur, c’est donc un bon outil pour imposer progressivement des poésies de plus en plus longues : charivarialecole.fr/mes-poesies-preferees-v2
  • Ils doivent alors la recopier sur une feuille de classeur (lorsqu’ils ont terminé un travail ou à la maison).
  • Je corrige ensuite les éventuelles erreurs de copie et évalue cette dernière.
  • L’élève l’apprend à son rythme et s’inscrit dans le calendrier des récitations quand il le souhaite (il faudra tout de même en booster quelques uns!).
  • Entre temps, il devra éventuellement chercher dans un dictionnaire les mots qu’il ne comprend pas et réaliser une illustration cohérente.

 

Chaque élève dispose d’une feuille de route sur laquelle il note le titre et l’auteur de la poésie choisie ainsi que sa date de récitation. Je l’évalue ensuite à partir du barème suivant  :

  • 2 points pour la copie.
  • 1 point pour une illustration cohérente (seul moyen trouvé pour qu’ils me fassent un beau répertoire de poésies!).
  • 2 points pour la compréhension du texte (je pose une ou deux questions pour vérifier qu’ils n’apprennent pas bêtement).
  • 5 points pour la récitation (articulation, intonation, posture…).

 

Voici la feuille de route pour les intéressés, à modifier selon les envies :
Mes-poésies-feuille-de-route.docx

(clique droit puis enregistrer le lien sous… ou enregistrer la cible du lien sous…)

 

Conséquences :

  • les enfants n’entendent pas 30 fois la même poésie.
  • ils ne peuvent pas se souffler la suite en cas d’oubli (hi hi!).
  • vous possédez une feuille de route vous permettant de savoir facilement où ils en sont (car moi, l’année dernière, je me suis un peu perdue sans cette feuille!).

 

Autre idée :

J’ai essayé une année d’instaurer la boîte à tons.

Les élèves piochent un papier dans une boîte leur indiquant sur quel ton/rythme doit être récitée leur poésie (ton enjoué, triste, lentement…) La récitation est donc ludique et les élèves ne manquent pas d’imagination ! Cependant, je trouvais que cela dénaturait un peu l’activité de récitation donc je n’ai pas relancé cette activité, n’étant pas convaincue. En revanche, je pense qu’elle peut tout à fait convenir dans le cadre d’interprétations théâtrales  => à tester donc !

Avertissement d'aide DisqusIl n'est pas nécessaire d'être connecté ni même enregistré pour laisser un commentaire !

Il suffit de mettre un nom et un email (non publié) quelconque! Pour ceux qui veulent la procédure détaillée et quelques astuces sur l'utilisation de Disqus, c'est ICI ;)
  • sophiet

    C est trop bien ça comme idée. J adhère.

  • abcdefgh

    Bon, j ‘y vais de mon bémol : aucun ennui constaté de mon côté si la poésie est suffisamment riche et agréable en bouche. Et plaisir des autres élèves à subvocaliser en même temps que le récitant.
    Débat intéressant !

  • getou

    Bonsoir,
    Je trouve l’idée très intéressante, j’aime le fait que les élèves se responsabilisent, choisissent la poésie, choisissent quand…
    J’ai une question cependant, comment fais-tu pour les encourager à ne pas choisir que parmi les plus “courtes” ? J’en connais qui choisiraient en fonction du nombre de mots…
    Ou alors les laisses-tu entièrement libres par rapport à cela ?
    Merci pour le partage et pour ce blog que je découvre et que je trouve non seulement intéressant mais joli en plus.

    • http://www.maicresse.fr/ Maicresse

      Merci pour tous les compliments ;-) En ce qui concerne la longueur de la poésie, j’enlève les plus courtes au fur et à mesure (ce qui les pousse d’ailleurs à réciter assez tôt dans l’année s’ils en veulent une plus courte), mais j’avoue que cette année, pour deux enfants, je laisse les plus courtes à leur disposition… Pas toujours évident ! Ceci dit, j’ai une élève qui a fini cette semaine de réciter ses 10 poésies ! Ça motive les autres !

  • azerty

    c’est pas bête

  • Jenn

    J’aime beaucoup cette idée! Pour qu’ils ne choisissent pas que les plus courtes, pourquoi ne pas instaurer un code couleur par exemple en précisant que chaque élève doit apprendre au moins une poésie de chaque couleur (évidemment, il ne peut pas y avoir 10 couleurs différentes, mais ça peut les aider à choisir… Au départ l’idée m’était venue parce que je voulais que chaque enfant apprenne une fable donc je cherchais comment les “repérer”..) Bref idée à creuser et merci pour la tienne ;-)

    • http://www.maicresse.fr/ Maicresse

      Très bonne idée ! Bien plus simple que de changer les poésies à chaque période ! J’adhère :-) Merci pour ton idée !!!

  • claudye22

    merci pour cette idée de poésie sans ennui.

  • Pingback: Pédagogie et enseignement | Pearltrees()

  • raph

    cool leur truc!!!

    • http://c2cteaching.com john

      Très ingénieux ! Bravo pour ce site

  • Pingback: Blogs PE | Pearltrees()

2 Pingbacks/Trackbacks

Article précédent : Article suivant : 
«   »