Dernières nouvelles
Organisation materielle

Mise en place d’un plan de travail en cycle 3 : objectif zéro correction !

Je vais bientôt assister à une conférence sur ce thème là dans le cadre des 18 heures d’animations pédagogiques annuelles et je compte bien faire part de mon point de vue !

Pour être rapide et concise, le concept du plan de travail est intéressant (encore que, je pourrais écrire un monologue d’une vingtaine de lignes pour en évoquer ses défauts) mais ce qui m’a toujours rebutée, clairement, c’est la gestion de ce surplus de correction et de ce surplus de travail.

Pour la première année, et ce grâce à ma nouvelle organisation, j’ai passé quelques jours de me vacances à plancher sur ce gros pavé.

1. Premier objectif : le zéro correction

En bref, trouver des activités pertinentes, calmes et autocorrectives.

Pour cela, j’ai bien évidemment suivi les conseils de Sandrine de La trousse de Sobelle que j’ai déjà citée sur mon blog récemment. J’apprécie ses conseils sans tabou qui mettent en avant des astuces pour gérer efficacement sa classe.

Elle explique très bien ici l’idée générale qui se cache derrière les mots “plan de travail” :

Ce n’est pas une formule magique pour apporter des solutions au travail en autonomie. C’est simplement une série d’activités attractives et apprenantes qui permet de gérer les différences de niveaux et de rythmes. Mais celui-ci ne doit en aucun cas représenter une surcharge pour l’enseignant !

Après avoir fouiné sur son blog (je ne me suis pas trop éparpillée sinon, clairement, on peut y passer des jours entiers!), j’ai listé des activités qui me plaisaient et j’ai ajouté mes idées également. Pour chaque activité énoncée, je vous joins la photo de la fiche explicative à laquelle les élèves auront accès.

  • les reproductions de figures : simple, basique, efficace. (voir ici, et plus précisément et )
Mode d'emploi Géometrie
  • l’activité d’écriture : je me suis focalisée sur le travail des majuscules en cursive. Voici ce que je leur propose tout simplement : un modèle à reproduire. que vous trouverez ici :
boite de rangement
  • Les pas à pas en Art de l’Ecole des Juliettes que j’adore ! Cela permet d’avoir toujours une activité d’Art en cours, en plus de celle que l’on étudie en collectif. Les élèves le feront sur leur cahier de PEAC.
  • La poésie en autonomie (voir mon ancien article) : l’enfant choisit sa poésie, la copie, l’illustre, l’apprend, je corrige juste la copie pendant la récitation !
  • Les problèmes : j’ai repris ceux de La trousse de Sobelle mais je leur demande de copier l’énoncé et de présenter le problème correctement. La correction est toujours très rapide pour les problèmes, cela ne me dérange pas.
  • La dictée à corriger dans laquelle ils doivent y trouver les erreurs puis, ils recopient la dictée sans erreur. Pareil ici, l’élève surligne les mots qu’il a corrigés, s’autocorrige et je jette un œil rapide. Il y a quelques dictées dans Le cartable de Prune.
  • L’activité BONUS (comprendre : l’activité temporaire que je ne vais pas laisser toute l’année) : Les enquêtes de l’Inspecteur Lafouine à faire par 2 qui demandent une correction mais comme ils sont par 2, il n’y en aura pas tant que ça! Voir mon ancien article ici pour récupérer les documents nécessaires.
mode d'emploi enquêtes

Pour toutes les activités demandant une correction, ils doivent surligner la réponse (pour me faciliter l’éventuelle correction à faire). Ils pourront ainsi s’autocorriger.

2. Organisation matérielle

Organisation materielle

Je ne souhaitais pas faire beaucoup de photocopies. La plupart des activités ci-dessus n’en demandent pas, les enfants disposent d’une copie-double pour y écrire l’ensemble des travaux demandés. Seules les activités “catégories de mots” et “Les enquêtes de l’Inspecteur Lafouine en demandent (format A5).

Evidemment, pour une durée de vie longue et sereine des activités, vous allez être obligés de passer par la case “plastification”… Mais une fois faite, c’est la tranquillité…

J’ai ensuite rangé chaque activité dans des petits Classeurs A5 ou dans des petites boîtes fabriquées avec l’emballage des Pom’potes de ma filles !

classeurs a5 pas chers

Je suis séduite par cette organisation que j’ai hâte de leur proposer !

Si mon contenu vous plait, n'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux 💕

Comment faire pour que les élèves ne fassent pas toujours les mêmes activités ?

On les connait bien ceux qui vont se ruer sur la géométrie et délaisser les activités qui demandent un peu d’écrit !

Pour palier à cela, j’ai accroché cette affiche expliquant qu’un plan de travail terminé doit comporter une activité de chaque. Ainsi, ils seront obligés de faire toutes les activités, au fur et à mesure.

affiche collective autonomie

Je pense également attribué le tampon “champion” à ceux qui valideront sérieusement leur plan de travail, ce qui leur donnera le statut de TUTEUR. Je pense que cela est très valorisant pour eux et que les élèves aidés seront gagnants également.

J’ai moi même joué le jeu en faisant l’intégralité des activités (exceptés le pas à pas en art et la poésie), voici le résultat :

Conclusion

Je garde en tête que le plan de travail doit être une source d’apprentissage en autonomie. Par conséquent, effectuer un retour sur son propre travail en s’autocorrigeant est également un apprentissage.

Quand l’élève a terminé son plan de travail et donc l’ensemble de ses 8 activités et qu’il s’est autocorriger, il me rapportera sa copie double et je corrigerai uniquement les 5 petits problèmes. Je jetterai un oeil global sur le reste sans trop m’attarder.

Si vous avez d’autres astuces / idées d’activités de ce genre, n’hésitez pas à me les partager en commentaire !

Ceci pourrait vous intéresser

Célébrer le 100ème jour d’école en CM !

Le 100ème jour d’école est un jour de fête dans de nombreuses écoles, en particulier …

17 commentaires

  1. Tout d’abord bravo, je me suis lancé depuis plusieurs années dans les plans de travail mais la correction et le suivi me font à chaque fois perdre la tête lol.Votre organisation me plait mais comment savoir si les élèves ne vont pas refaire la même figure ou la même fiche d’écriture… Encore merci pour vos explications qui me donne envie de modifier encore mon fonctionnement du plan de travail dans ma classe.

    • Qui me donnent oups désolé pour l’erreur.

    • Merci pour votre gentil message, c’est encourageant !
      Concernant votre question, je doute que les enfants veuillent faire deux fois la même chose, je n’y avais pas pensé ! C’est donc une bonne question, je vais y être vigilante et je verrai s’il est nécessaire de pointer les activités faites mais cela rajoute encore une charge :-/ Ou alors, il faut penser à un tableau qu’ils rempliraient eux mêmes. A voir !
      Merci pour votre remarque !

  2. Bonjour, Bravo pource travail. Je fonctionne pour ma part plutôt en atelier mais je suis très tentée par le fonctionnement en plan de travail. Une petite question : donnes-tu un temps limité pour faire ces exercices (par exemple une, deux, trois semaines) ou bien les élèves le font-il à leur rythme ?

    • C’est intéressant les ateliers. il y a quelques temps, je scindais ma classe en deux groupes : certains étaient en autonomie et d’autres avec moi. Je le faisais car beaucoup d’enfants avaient besoin d’aide. J’en ressens moins le besoin cette année. Merci pour votre commentaire !

    • Merci pour ce beau partage. Pour ma part j’utilise le plan de travail sur deux semaines et je le distribue uniquement à mes élèves les plus rapides. Cela me permet de dégager du temps pour gérer des petits groupes d’élèves en difficultés. J’ai aussi des activités ludiques d’autonomie sur la plan de travail (jeux éducatifs, exercices ludiques sur ordinateurs, arts, arts et géométrie, tangram, jeux de construction cycle 3 etc…,) donnés à l’ensemble des élèves chaque vendredi pendant 30/40 munîtes. Mon plan de travail est aussi quasi autocorrectif. Mais là, souvent les élèves se mettent par deux lorsque chacun a terminé le même exercice. Les deux élèves se mettent côte à côte. L’un al la correction et il corrige son camarade. Ensuite, c’est l’inverse. Ils doivent réfléchir ensemble à leurs erreurs. Nous avons travaillé en septembre, en EMC sur ce que signifie faire des erreurs. J’essaie de proposer du travail à plusieurs. Problèmes à étapes, poésie à apprendre, exposé.

      • Je suis totalement en phase avec vous. Mon plan de travail est destiné aux élèves en capacité de faire plus. Pendant ce temps, j’ai plus de temps pour les autres enfants donc ils sont gagnants également. Merci pour vos belles idées, cela me fait penser que je vais ressortir les tangram également !

    • Bonjour et un grand merci pour ces idées.
      J’ai également mis en place cette année un plan de travail, à la manière de Sobelle.
      Les élèves aiment beaucoup être en autonomie et choisir les activités.
      Mais certains sont très lents et d’autres rapides. Sobelle a adopté l’idée des ceintures. Je ne me suis pas lancée dans cela.

      Je me pose donc la même question que Vérito58 : vos élèves ont-ils un temps limité pour terminer les 8 activités ou vont-ils à leur rythme?

      • Comme je me lance tout juste dans les plans de travail, cette période va être expérimentale. Je vais les laisser faire à leur rythme. Je vais, je pense, vite me faire une idée du rythme de chacun. A la base, je ne compte pas forcément consacrer une plage horaire à ces plans mais peut-être que je pourrai les proposer à mes CM1 quand je fais histoire avec mes CM2 et inversement. Le but premier pour moi est d’avoir davantage de temps pour accompagner les élèves en difficulté pendant que les plus rapides sont sur leur plan de travail.

  3. Bonjour
    Bravo pour le travail.
    Comment allez-vous gérer les élèves dys (beaucoup d’écrits )?
    Merci

    • J’ai la chance de ne pas en avoir ;-) J’ai déjà prévu quelques dictées à corriger déjà écrites sur lesquelles l’enfant n’aura qu’à surligner l’erreur et la réécrire en dessous. Pareil pour les problèmes, les énoncés peuvent être donnés photocopiés pour ces enfants.

  4. Bonjour Maicresse et merci pour ce travail de qualité. J’aurais 2 petites questions:
    1. Combien de temps ont les enfants pour réaliser leur plan de travail? (J’ai beaucoup d’élèves qui seraient capables de ne faire qu’un seul plan de travail par an ).
    2. Comment gères- tu leur choix? C’est à dire…vont-ils tous en même temps voir tes classeurs d’autonomie, individuellement, par groupes de 5? À quel moment de la journée ?

    Bonne année

    • Merci pour votre commentaire. Pour l’instant, je suis en phase de test et observation. Je ne mets pas la pression au niveau du temps et je sais que certains seront rarement sur leur plan de travail car lents ou en difficulté. Cela ne me gêne pas spécialement étant donné que j’aurai plus de temps pour aider ces enfants lents/en difficulté. Pour moi, tout le monde est gagnant. Je pars de l’idée que le plan de travail sera une façon de différencier, en apportant plus à ceux qui peuvent / veulent faire plus.

  5. Bonjour,

    je travaille aussi sur les enquêtes de l’inspecteur Lafouine et souhaite voir quel est votre support utilisé. Merci beaucoup.

  6. Comme toi je suis revenue des pdt car trop chronophage, je découvre ton organisation avec ravissement! Je pioche et j’adapte mais je ne trouve pas les problèmes. J’ai beau fouiller, sans succès, pourrais tu m’aider? Merci beaucoup!

  7. Bonjour,

    Un grand merci pour ton travail !

    Il me semble que tu as mis ce système en place en janvier 2021. Pourrais-tu nous faire un retour ?
    Le réutiliseras-tu ? Est-ce qu’il plait aux élèves ?
    Sont-ils vraiment autonomes une fois le système mis en place ?

    Est-ce que ça roule ?

    D’avance merci !
    Belle journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *